Scenario

Marie est âgée de 83 ans. Après être devenue veuve il y a quelques années, elle est partie vivre avec sa fille, Jeanne, âgée de 54ans. Marie souffre d’Alzheimer et a un faible Mini Mental State score de 14.

Marie est partiellement indépendante pour les activités de la vie quotidienne (AVQ) comme manger, s’habiller, se laver ou encore aller aux toilettes. Toutefois, elle dépend d’une aide extérieure pour toutes les AVQ instrumentales comme préparer un repas, effectuer les tâches ménagères, prendre ses médicaments, utiliser un téléphone, etc.

Marie se réveille souvent la nuit et déambule dans la maison sans but précis. Il lui est déjà arrivé de quitter la maison en pyjama. Afin d’empêcher que des incidents similaires se produisent à nouveau, sa fille dort maintenant dans la même chambre qu’elle.

Souvent durant la journée, elle entreprend des activités sans but précis comme jouer avec le robinet en laissant couler l’eau. Une fois, en voulant cuisiner, elle a utilisé un Tupperware à la place d’une poêle sur la plaque de cuisson. Un feu s’est déclaré mais heureusement Jeanne est intervenue à temps pour l’éteindre et éviter qu’il ne se propage. Avant elle travaillait comme économiste. Quand son père est mort, elle a quitté son travail et a déménagé chez sa mère afin de prendre soin d’elle. Maintenant, elle ne peut passer une nuit sans tracas et ne sort de la maison que pour aller faire les courses.

Pendant la nuit, elle est obligée de dormir avec sa mère pour éviter que celle-ci ne s’échappe. Elle montre des signe d’anxiété, de stress et de colère envers sa mère. Jeanne est clairement dépassée par la situation.

La solution technologique apportée par Hom4Dem supporterait Jeanne dans les soins quotidiens à sa mère. Elle peut détecter les évènements indésirables tels que les fuites d’eau, la fumée et le feu, l’absence du lit, les changements soudain de routine ou encore les départs inaperçus de sa mère de la maison.

Avec les algorithmes d’auto-apprentissage compris dans notre système, Marie pourra interagir avec la plateforme. Grâce aux comptes rendus produits par le système, Marie pourra être plus autonome car il sera maintenant possible d’anticiper d’éventuelles complications liées à sa maladie.  Par exemple le système fournit des rappels journaliers sur les médicaments à prendre, des conseils nutritionnels ou relatif au mode de vie. Jeanne aura alors la possibilité de quitter l’appartement plus longtemps afin de s’occuper de choses personnelles ou encore de trouver un nouvel emploi.

Jeanne, de son coté, aura une meilleure qualité de sommeil car elle s’endormira en sachant que sa mère est en sécurité. Elle recevra des notifications uniquement s’il y a un réel risque pour Marie. Le bon suivi du traitement, la qualité des repas pris ou encore la qualité du sommeil seront particulièrement suivis car le dérèglement de ces facteurs est fréquent lors de l’apparition de troubles du comportement pour les personnes atteintes de démence.

Les professionnels prenant soins de Marie pourront suivre sa santé de près et agir immédiatement si nécessaire afin de lutter efficacement contre la progression de la maladie.

Ce scénario est basé sur un exemple réel d’un proche prenant soin d’une personne atteinte de démence, inclus dans l’étude UpTech en Italie.